22/11/2006

L'avenir de l'athéisme

18 février 2005

L'avenir de l'athéisme

 

C'est le titre de la conférence qu'a donné le philosophe français Michel Onfray le 3 février dernier à l'auditorium P.-E. Janson de l'U.L.B. J'étais ravi d'y entendre mon auteur et penseur préféré. L'auditoire était plein à craquer. Il y a eu un intéressant échange questions/réponses même si, le temps manquant pour un sujet aussi éxistentiel, beaucoup restâmes sur notre faim de savoir. Il y eut notamment une prise de bec entre l'orateur et l'auteur Eric Emmanuel Schmitt à propos d'Hitler et le christianisme/Vatican, le dernier prétendant que le nazisme voulait aussi éliminer les chrétiens comme il le fit pour les juifs: la réponse fut sans appel, Hitler glorifiait les méthodes de Jésuis quand il a chassé les marchands juifs du Temple de Jérusalem. Et puis le Vatican apprécia les méthodes nazis quant à la prétendue confusion entre bolchévisme et judaïsme.

 

Je lis dans "Le Soir" de ce matin un article critique par le Prof. Emérite Bolle de Bal sur la conférence de Michel Onfray sous prétexte que ce dernier ne donnait pas d'alternative à l'abandon éventuel d'une religion pour épouser l'athéisme. C'est vrai, même si l'auteur propose l'hédonisme et la mise en valeur du corps humain comme porte de sortie (quid des moches, des handicapés, des obèses, etc? et il n'en manque pas). Cependant, rien n'interdit de "filtrer" les apports des religions monothéistes (surtout) et d'en retenir ce qui a amélioré le comportement des hommes au cours des siècles et les a distingués des animaux sauvages ou des païens dans certains comportements (ex. rites sauvages de toutes sortes, idôlatries, sacrifices humains, cannibalisme, réducteurs de tête amazoniens, discrimination de la femme, etc) et le côté moralisateur que l'on trouve dans la plupart des législations des  pays dits civilisés.

 

11:50 Écrit par attila dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

celà dépend de ce qu'on croit ce qu'est la religion!
mais c'est surtout la foi qui agit et en soi, se connaître pour mieux agir, mais l'idolâtrie est tres négative.

Écrit par : oceane | 20/03/2007

Les commentaires sont fermés.